Ici les immeubles insalubres côtoient les nouvelles habitations. tu croises des touristes qui remontent vers la gare, des étudiants qui regagnent leur résidence et des chibanis qui discutent à l'ombre des porches.

A l’ombre des porches