Imaginations combinées

Ces histoires c’est un peu comme un jeu : On a inventé des super-héros, des supers-vilains, des personnages mystères, et on a pioché des cartes d’événements au hasard pour inventer nos histoires. On en a écrit deux courtes et une longue, mais on aurait pu en écrire cent, si on s’était moins coupé la parole…

Amours tragiques au Frioul

Sous la brume de l’île du Frioul, la sirène Mermédia attendait son amoureux Yanis. Alors qu’elle contemplait les coquillages sur le rivage, elle entendit une voix : c’était Yanis qui arrivait en bateau et l’appelait. Mais tout à coup le ciel s’assombrit et des éclairs déchirèrent le ciel. Mermédia craint que Yanis ne soit tombé du bateau et qu’il se soit noyé.
En plus, de la tempête jaillit le monstre Liquidos qui rugit de son énorme voix. Il se transforma en bloc de glace et gela Mermédia grâce à ses pouvoirs.
Heureusement, Yanis avait survécu à la tempête en s’accrochant à son bateau. Il avait pu remonter à bord et se pressa pour sauver son amoureuse Mermédia.
Il s’apprêtait à lui porter secours lorsqu’une épaisse fumée envahit la plage, qui l’empêcha de retrouver Mermédia.
Le froid intense avait fait exploser les conduites de l’usine de traitement de déchets, et la fumée toxique se répandait tout autour d’eux.
Tout semblait perdu pour nos amoureux, Mermédia figée dans la glace et Yanis la cherchant déséspérément, aveuglé par le nuage nauséabond.

C’était sans compter sur Kid Flash qui arriva sur les lieux. Courant à la vitesse de l’éclair, il créa un tourbillon qui expulsa la fumée, résorba la tempête et chassa la brume. Yanis commençait à retrouver la vue, lorsque Liquidose lanca une tornade d’eau qui emporta Mermédia au loin.

Yanis sentit la fureur monter en lui : on lui enlevait une fois de plus sa bien aimée !

 


 

SOS Kraken

Un beau matin sur la plage des prophètes, un groupe d’enfants jouaient au volleyball. De l’autre côté de la plage se trouvait Michel le robot. Tout le monde le connait à Marseille, car il adore jouer avec les humains et se faire des amis. C’est une invention de Gepeto, le savant fou de la Bonne Mère.

Lorsque Michel arriva près des enfants pour leur proposer de faire du surf, personne ne pouvait imaginer ce qui allait se passer.
Alors qu’il agitait ses petites antennes en guise de salut, d’énormes tentacules sortirent de l’eau derrière lui et une forme imposante et dé- goulinante fit surface.
C’était un kraken, cet immense animal sous-marin dont l’existence n’avait jamais été prouvée jusqu’à ce jour. En jaillissant, il cracha son encre sur la plage. La matière noire et gluante recouvrit la plage et Michel. Les enfants étaient déjà partis en courant et en hurlant laissant sur place le pauvre robot.
Assommé par le choc, Michel tomba sur le sable. L’encre qui recouvrait ses capteurs l’empêcha d’entendre qu’on l’appelait.
C’était Super-Méduse ! Grand protecteur des fonds marins, il avait repéré le kraken et se tenait prêt à agir en cas de danger. Il extirpa Michel de la matière gluante en évitant les tentacules du kraken qui cherchaient à l’attraper. Il parvint in-extremis à plonger dans l’eau avec Michel et l’emmena dans sa grotte à Malmousque.
Avec sa tête de Méduse et l’électricité qui crépite autour de ses filaments, Super Méduse est assez terrifiant, aussi Michel se mit à crier : « Au secours, ne me fais pas mal ! » en se réveillant. Mais Super-Méduse n’eut pas le temps de rassurer Michel, il devait repartir aussitôt au combat.
L’odeur nauséabonde qui émanait du kraken lui avait mis la puce à l’oreille : Celui-ci n’était pas venu là par hasard, c’était certainement l’oeuvre de Pollutor qui avait réussi à attirer le kraken jusqu’ici pour polluer toute la rade de Marseille.

Super-Méduse l’aperçut en effet, perché sur la tête du kraken et lui chuchotant des ordres à l’oreille. Un combat incroyable s’engagea alors, Super Méduse usant de toute son agilité pour éviter les tentacules monstrueuses du kraken et les déchets radioactifs que lui jetait Pollutor, et tentant de les éléctrifier avec ses filaments. Super-Méduse réussit à esquiver une attaque mortelle et c’est lui qui porta le coup final à Pollutor : un magnifique coup de tête balayette avec écrasement de tête.

Libéré de l’emprise de Pollutor, le kraken disparut dans les abysses sans demander son reste. Quant à Michel, il rentra chez lui et n’entendit plus jamais parler des super-méchants. Pollutor fut envoyé dans la prison spéciale du château d’If et Super Méduse gagna un repos bien mérité dans sa grotte.

Découvrez tous les personnages inventés par les élèves

La vengeance de Zoomflash

Ecoutez l’histoire, et découvrez nos illustrations dans le Fatchaouïr de ce numéro

Sous la brume de l’île du Frioul, dans une petite crique peu fréquentée, une silhouette se déplace de façon étrange. Elle semble chercher quelque chose, ou peut-être quelqu’un. Son pas hésitant laisse deviner une grande fatigue, de l’inquiétude même. Qui arpente ainsi la plage de l’île aux gabians ? Si l’on s’approche un peu et que l’on écarte les pans de brouillard qui l’entourent, on finit par reconnaître la belle Beachgirl dans son costume de super-héroïne.

Si elle est là, c’est parce qu’elle a reçu un appel au secours quelques heures auparavant. Elle est venue aussi vite que possible, mais se demande à présent qui a bien pu l’appeler. La plage est vide, et pourtant elle cherche depuis plusieurs minutes déjà. De longues minutes qui ont permis à sa mémoire de lui jouer des tours, à de mauvais souvenirs de remonter à la surface.

Cette île, cette plage bien précise… Elle en est sûre à présent : c’est ici que de nombreuses années en arrière, alors qu’elle n’était qu’une adolescente, le vilain Zoomflash avait tenté de la noyer. C’est grâce à l’intervention miraculeuse de la brigade des pompiers qu’elle avait survécu, et c’est suite à cette malheureuse aventure qu’elle avait décidé de mettre ses pouvoirs au service du bien, de la protection des faibles et des innocents.

Ses batailles et ses victoires récentes lui paraissent bien loin, maintenant que les images de sa noyade lui reviennent, et qu’elle repense au visage affreux de Zoomflash penché sur elle.

Beachgirl se sent perdue sur cette plage, coupée du monde par le brouillard. Perdue et faible. Elle a un mauvais pressentiment. A cet instant, un son étrange retentit derrière elle. Elle se retourne et découvre un énorme gabian qui lui fonce dessus. La peur se saisit d’elle. Elle tente d’utiliser ses pouvoirs et de le paralyser. Sans succès.

Que se passe t-il ? ses pouvoirs ne fonctionnent plus ?

Beachgirl commence à courir dans le sable alors que le gabian se rapproche d’elle. En se retournant, 2 choses ont frappé son regard et ont fait monter son inquiétude  : le gabian n’est pas tout seul, il sont au moins une quinzaine à l’attaquer, et elle a aperçu des reflets métalliques sous leurs plumes, comme s’ils étaient fait de métal, et non de chair.

Des gabians-robots, ici, au Frioul ? Quel mauvais génie est  à l’oeuvre sur l’île ?

Il faut qu’elle se sorte de là et qu’elle prévienne les secours à tout prix !

C’est sur ces pensées que ses pieds commencent à s’enfoncer dans l’eau : les gabians l’ont poussés vers la mer ! elle risque la noyade une fois de plus ! Beachgirl réunit ses dernières forces et se concentre au maximum pour paralyser ses ennemis. Elle pousse un soupir de soulagement en voyant quelques volatiles tomber comme des pierres – ces pouvoirs sont revenus.

Mais petit à petit, ses pouvoirs semblent se retourner contre elle, elle sent son corps s’engourdir, elle ne parvient plus à se maintenir hors de l’eau et s’enfonce doucement dans la mer épaisse sous l’oeil robotique du grand gabian qui plâne au dessus d’elle. Les pensées de Beachgirl filent à toute allure dans son esprit, alors que son corps glisse doucement vers les fonds marins.

Elle repense à toutes ses aventures, dont la plus incroyable d’entre elle : sa découverte de Pacifiqua, le monde sous marin-caché, à des milles d’ici. Elle y a vécu les plus belles année de sa vie. Là-bas, elle a un mari, Poséïdon, et une fille, Mermédia la magnifique sirène. Elle aimerait tellement les revoir avant de perdre définitivement ses esprits, leur dire tout ce qu’elle n’a pas pu leur dire quand elle a quitté Pacifiqua, parce que la terre et Marseille lui manquaient trop…  A croire que les dernières volontés de Beachgirl étaient teintées de magie, car à peine ces bulles de pensées ont-elles écloses qu’une voix tonitruante fait résonner les coraux.

Précédé de son trident légendaire, voici Poséidon qui arrive et chasse les requins et les gabians-robots qui essayent d’attrapper Beachgirl. Au même moment, deux bras agiles se saisissent d’elle et la remontent sur la sécurité du sable. C’est Mermédia qui vient sauver sa mère !

Elle lui murmure des paroles rassurantes et l’aide à reprendre connaissance, et soudain elle se lève et brandit son poing vers le ciel et les gabians, en leur hurlant des grossièretés.
Mermédia est célèbre pour son caractère très changeant, sans doute dû au croisement surnaturel dont elle est issue.  Elle peut s’emporter très vite et rentrer dans des colères furieuses qui peuvent faire fuir tout les être vivants alentours. Ou chanter des airs qui hypnotisent les plus valeureux combattants. C’est la colère qui la domine pour faire fuir les gabians qui se dispersent dans le ciel.

Rassuré de voir sa femme et sa fille en sécurité, Poséidon repart dans la mer prendre soin de son peuple à Pacifica. Notre héroïne et sa fille-sirène se prennent dans les bras, et reprennent des forces dans leurs retrouvailles, se croyant hors de danger.

Mais croyez-vous vraiment qu’elles le sont ?  Ces gabians maléfiques et robotiques sont-ils venus sur cette plage par hasard ?  Qui a tendu ce piège à Beachgirl, la ramenant dans ce lieu si pénible pour elle ?

Un petit détour par le chateau d’If, à quelques centaines de brasses de là, nous donne la réponse.

Le gardien, habituellement posté devant la prison, gît inanimé devant la grille ouverte. En haut de la tour, se tient Picasso Bouche à Liam, qui rit à s’en déformer la machoire, tant elle est heureuse d’avoir retrouvé sa liberté. A ses côtés, dressé dans un tourbillon d’air, se trouve Zoomflash, le pire vilain que la terre ait jamais porté, libre lui aussi.

Utilisant sa vitesse, Zoomflash avait réussi à créer de petits tourbillons qui ont amené du sable jusqu’aux pieds du gardien de Bouche à Liam. Ce fut alors un jeu d’enfant pour elle d’éléctrifier le sable et le gardien avec. Elle n’avait plus eu qu’à ramasser les clefs, se délivrer, puis libérer Zoomflash.

Ils ont décidé de faire alliance pour se venger de Beachgirl qui les avaient tout deux fait emprisonner 10 ans auparavant. L’arrivée de Mermédia et Poséidon a contrarié leur plan, mais ils ne baissent pas les bras pour autant. Beachgirl paiera de sa vie pour les avoir emprisonné !

Ils décident d’appliquer la suite de leur plan. Picaso Bouche à Liam attrappe sa télécommande et reprogramme les gabians-robots.

Pendant ce temps, sur la plage du Frioul, Beachgirl et Mermédia se croient sauvées et essayent d’attirer l’attention des bâteaux au large. Elles font de grands signes et appellent au secours, pensant déjà à la façon dont elles allaient fêter leurs retrouvailles.

Un barbecue sur la plage des prophètes ? Un restaurant à Malmousque ?

Elles n’ont pas le temps de chercher d’autres idées car voilà déjà un navire qui s’approche. Folles de joie, elles ne voient pas qui est aux commandes : Zoomflash et Picaso Bouche à Liame. Elles ne voient pas d’avantage les gabians robots qui reviennent à la charge par derrière.

Tout se joue en quelques secondes. 2 gabians tendent leurs pattes mécaniques vers Mermédia, la saisissent et l’extirpent hors de l’eau.
Beachgirl comprend trop tard ce qu’il se passe, les oiseaux sont déjà trop loin pour qu’elle puisse les paralyser. Impuissante, elle voit sa fille se faire déposer sur le bateau par les gabians mécanique, et comprend qu’il ne fallait pas attendre de secours de ce côté là.

Un grand gabian s’est posé à côté d’elle et l’observe avec une drôle de lueur dans le regard.  Il ouvre le bec, et c’est la voix de Zoomflash que l’on entend :

“Ah Ah, Beachgirl ! C’est l’heure de ma vengeance qui approche. Tu m’as enfermé dans la prison du Frioul pendant des années, je ne te le pardonnerai jamais ! Avec ma nouvelle amie Picasso Bouche à Liame, nous avons capturé ta fille, tu ne la verras plus jamais !”

Beachgirl est terrorisée; elle comprend que Zoomflash avait tout prévu pour la piéger au Frioul. Sans réfléchir, elle se jette à l’eau pour aller chercher sa fille. Elle ne la laissera pas entre les mains de ces bandits. Zoomflash profite de cette occasion pour lancer une tempête de sable sur elle.

Pendant ce temps sur le bateau, Mermédia assiste au combat de sa mère et implore Picasso de la libérer. Etrangement, sa complainte de sirène attendrit la super-vilaine qui relâche son étreinte sur son bras. Mermédia se dégage rapidement et saute à l’eau pour aider sa mère prise dans la tempête.

Zoomflash envoie ses gabians vers les deux héroïnes et espère bien se débarrasser d’elles une bonne fois pour toute. Alors que la tempête se reserre sur elles et que les becs des oiseaux sont sur le point de les atteindre, une énorme vague se dresse entre les combattants, qui emporte Zoomflash et ses volatiles par dessus le Frioul, et sans doute bien plus loin encore.

Une fois de plus Poséïdon est arrivé à temps.

Notre histoire se termine sur la plage des prophètes. Mermédia et Beachgirl sont enfin réunies et en sécurité. Elles sont avec Picaso Bouche à Liame qui a compris son erreur : La vengeance ne mène à rien. Pour preuve de réconciliation, elles organisent un grand barbecue sur la plage, et décident de former une équipe pour combattre toutes les menaces.

A suivre…